Le Chapelet aux Sept Plaies

Le Chapelet aux Sept Plaies

chapelet aux sept plaies

Le secret du chapelet aux sept Plaies ou « Chapelet du Christ » réside dans le fait qu’il représente toutes les souffrances de Notre Seigneur, le jour de Son grand sacrifice pour l’humanité. En disant ce chapelet, c’est donc le Chemin de Croix que nous refaisons avec Lui et nous l’aidons véritablement à porter cette Croix qui est aussi, nous ne l’oublions pas, la nôtre.

L’effet de ce chapelet, dit individuellement ou en réunion de prières, représente une force spirituelle considérable et représente un acte sacré de communion et d’alliance avec le Christ s’apparentant à la Sainte Eucharistie ; voilà pourquoi Notre Seigneur nous parle de transformation du Sang de Douleur en Sang d’Alliance, par cet acte de prière. Le chapelet aux Sept Plaies fait aussi la synthèse des différentes invocations à Ses Plaies que Notre Seigneur a demandé par l’intermédiaire d’âmes privilégiées : invocation au Chef Sacré, au Sacré-Cœur et à la Plaie de l’Epaule qui complètent les plaies des Mains et des Pieds.

Il réunit toutes les grâces promises séparément. En méditant son chapelet, nous obtenons la compréhension du message douloureux de Notre Seigneur sur la Croix, mais aussi ses correspondances universelles tant humaines qui cosmiques. À chacune des Plaies de Notre Seigneur correspond une ville qui souffrira les mêmes douleurs que le Christ, mais aussi un des sept lieux où Notre-Dame s’est manifestée pour étancher la blessure de Son Fils Bien-Aimé et qui sera un des sept lieux de pèlerinages des Femmes de France. Ce chapelet résume donc bien le Mystère de la Mort et de la Résurrection ; il doit être notre guide et notre soutien constant dans les épreuves qui nous menacent et qui menacent la France. Propagez cette dévotion du Chapelet du Christ!

Message du Christ

« Moi, Jésus, votre Seigneur, qui vous aime et qui ai souffert pour vous sous Ponce Pilate, Je vous demande de toujours porter sur vous le chapelet aux Sept Plaies douloureuses. Ce chapelet vous protègera ; par lui des grâces abondantes parviendront à ceux et à celles qui le porteront car j’étendrai mes bénédictions à tous ceux qui m’aideront à porter Ma Croix. Je promets ici, que toutes celles qui réciteront quotidiennement ; matin et soir, Mon chapelet, n’auront rien à craindre de l’envahisseur pour elles et pour leurs enfants. Je promets, en outre, que pour celles qui se consacreront à transmettre et à communiquer ce chapelet, J’assure de venir les chercher moi-même, à l’heure de leur mort, pour les conduire auprès du Père. Chaque grain de ce chapelet représente l’une de Mes blessures pour vous et le Sang que J’ai versé pour racheter l’homme ; en invoquant chacune de Mes Plaies, c’est la Miséricorde du Père que vous implorez, et elle vous sera donnée. En vérité, en vérité, Je vous le dis si vous M’aimez vraiment, priez comme Je vous l’ai enseigné. Alors, Je vous l’affirme : le Sang de Douleur versé pour vous se transformera en Sang d’Alliance et J’abrégerai l’épreuve des sept plaies que la France doit bientôt connaître pour racheter ses péchés ».
Ainsi soit-il.

 

Comment réciter le chapelet aux Sept Plaies ?

1°) Utiliser, pour cela, le chapelet spécial composé de sept septaines.

2°) Faire le Signe de la Croix avec la Croix du chapelet.

3°) Dire sur chacune des trois perles de la Trinité : « Bénis soient le Père, le Fils et le Saint-Esprit, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il ».

4°) Dire le « Notre Père » sur la médaille.

5°) Réciter le chapelet avec les invocations indiquées dans les 7 tableaux ci-dessous.

6°) Terminer par « Bénis soient le Père, le Fils et le Saint-Esprit, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il ».

7°) Faire le Signe de la Croix avec la croix du chapelet.

N.B. Ce chapelet du Christ ne prétend pas remplacer le Chapelet existant et le saint Rosaire. Mais il est révélé par Notre Seigneur Jésus-Christ pour freiner les désordres de ces temps troublés et pour tenter de compenser les effets de nos péchés en multipliant les grâces par la prière.

1ère septaine

« …pour la protection de Votre Église et du Saint Pape ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lanc et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de Votre Église et du Saint Pape.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

2ème septaine

« …pour la conversion des pauvres pécheurs ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lance et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des pauvres pécheurs.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

3ème septaine

« …pour la délivrance des âmes du purgatoire ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lance et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la délivrance des âmes du purgatoire.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

 

 

4ème septaine

« …pour la protection de la France et du Grand Roi ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lance et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la protection de la France et du Grand Roi.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

5ème septaine

« …pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lance et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui souffrent et ceux qui meurent aujourd’hui.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

6ème septaine

« …pour la conversion des francs-maçons ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lance et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour la conversion des francs-maçons.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

7ème septaine

« …pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent ».

1°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Chef Sacré couronné d’épines.

2°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main droite transpercée du clou de la Croix.

3°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Main gauche transpercée du clou de la Croix.

4°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Sacré-Cœur transpercé par la lance et l’offrande de Votre très Précieux Sang.

5°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied droit transpercé du clou de la Croix.

6°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Pied gauche transpercé du clou de la Croix.

7°) Père Éternel, nous vous offrons les Sept Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour tous ceux qui Vous aiment et qui Vous servent.

Mon doux Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de la Sainte Plaie de Votre Epaule gauche qui porta douloureusement la Croix.

« Je Vous Salue Marie… »

« Bénis soient le Père, le Fils et le Saint-Esprit, maintenant et toujours pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il ».

Faire le Signe de la Croix avec la croix du chapelet.

Prière en l’honneur de la Plaire de l’épaule de Notre Seigneur

Cette plaie qui n’est pas connue des hommes, m’a occasionné plus de douleur que toutes les autres. Mais révèle-la aux hommes et sache que toute Grâce demandée en vertu de cette plaie sera accordée. Et à tous ceux qui, en souvenir d’elle, M’honoreront chaque jour par 3 Pater, Ave et Gloria, je pardonnerai tous leurs péchés mortels et véniels. Ils ne mourront pas de mort imprévue, et, à l’heure suprême, ils seront visités par la Bienheureuse Vierge et obtiendront Grâce et miséricorde.

Très aimé Seigneur, très doux agneau de Dieu, moi pauvre pécheur, j’adore et vénère la très sainte Plaie que Vous avez reçue à l’épaule en portant au Calvaire la très lourde Croix qui laissa découverts trois os saints, occasionnant une immense douleur. Je Vous supplie, en vertu des mérites de ladite Plaie, d’avoir pitié de moi en m’accordant la grâce (…) que je Vous demande ardemment, en me pardonnant de tous mes péchés mortels ou véniels, en m’assistant à l’heure de ma mort et en me conduisant dans Votre heureux Royaume. Amen !

Pour terminer réciter maintenant trois fois : Pater Noster, Ave Maria, Gloria

Publié dans Non classé

Chapelet du Saint Nom de Jésus

Chapelet du Saint Nom de Jésus

sacré Cœur de Jésus

On le dit sur un chapelet ordinaire

 

V. Notre secours est dans le nom du Seigneur.

R. Qui a fait le ciel et la terre.

V. Que le nom du Seigneur soit béni.

R. Maintenant et dans toute l’éternité.

 

Sur la croix

 

O Dieu qui avez rendu aimable à tous vos fidèles, par le plus grand excès de votre amour, et redoutable aux démons mêmes, le Nom glorieux de Votre cher Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ, accordez, nous Vous en supplions, à tous ceux qui honorent ici-bas le Saint Nom de Jésus par une tendre dévotion, de ressentir, dans le temps, les douceurs de vos saintes consolations, et permettez qu’ils obtiennent, pour l’éternité, la joie de Votre béatitude éternelle. Par ce même Jésus, le Christ, Notre-Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec vous en l’unité du Saint Esprit, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles et les siècles. Amen.

 

Sur les petits trois grains qui suivent

 

V. O Dieu, venez à mon aide.

R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père au Fils et au Saint Esprit

R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Première dizaine

 

Considérez que le Fils de Dieu, pour nous donner des preuves de son amour, a voulu, huit jours après sa naissance, répandre du sang et des larmes, pour mériter l’auguste Nom de Jésus! O Nom sacré, devant lequel toutes les puissances du Ciel, de la terre et des enfers doivent fléchir le genou! Nom seul, par, la vertu duquel nous pouvons être sauvés! Comment des chrétiens peuvent-ils l’entendre profaner sans en être touchés de douleur! Prions pour l’exaltation du saint nom de Jésus.

 

Sur les gros grains des cinq dizaines

 

Que le nom du Seigneur soit béni! Maintenant et dans tous les siècles des siècles.

Notre Père, je Vous salue Marie.

 

Sur chaque petits grains de la première dizaine

 

Jésus, fils de David, ayez pitié de nous! Gloire au Père.

 

Deuxième dizaine

 

Le Nom de Jésus est plein de majesté et de grandeur. A ce Nom, le ciel reconnaît son roi; la terre, son libérateur; l’enfer, son vainqueur: l’Église ne le prononce qu’avec un singulier respect. Comment le prononçons-nous? Nous vous faisons réparation, ô Jésus, pour toutes les fois ou il nous est arrivé  de prononcer Votre Saint Nom sans respect; nous vous prions pour la conversion de ceux qui l’outragent.

 

Sur chaque petits grains de la Deuxième Dizaine

 

Jésus de Nazareth, roi des Juifs, ayez pitié de nous! Gloire au Père…

 

Troisième dizaine

 

Considérez que le Nom de Jésus est plein de force et de puissance. C’est le seul Nom donné aux hommes en vertu et par l’invocation duquel ils puissent être sauvés. Ce nom a ouvert le ciel, fermé l’enfer, enchaîné le démon, renversé les idoles. Invoquons donc le Nom de Jésus avec Foi et avec une entière confiance.

 

Sur chaque petits grains de la troisième dizaine

 

Jésus, fils du Dieu vivant, ayez pitié de nous! Gloire au Père…

 

Quatrième dizaine

 

Considérez que le nom de Jésus est plein de pureté et de sainteté. C’est du ciel qu’il est venu, c’est un Ange qui l’a apporté, c’est Marie et Joseph, deux époux vierges, qui l’ont imposé. Il n’a d’ennemis que les âmes charnelles et les esprits immondes: appliquons-nous donc à une pureté parfaite, pour nous rendre digne des grâces attachées à ce saint nom.

 

Sur chaque petit grain de la quatrième dizaine

 

Jésus, exemple des vertus, ayez pitié de nous! Gloire soit au Père…

 

Cinquième dizaine

 

Le nom de Jésus ou de Sauveur n’annonce que la bonté dans celui qui le porte, et promet à tous ceux qui l’aiment la rémission de leurs péchés, la délivrance de l’enfer et la possession du ciel. O biens éternels, quel cœur peut résister à la douceur de vos charmes! Que le doux nom de Jésus soit donc sans cesse dans mon cœur et sur mes lèvres! O Jésus! O Marie! O Joseph! O Noms précieux et pleins d’amour, soyez imprimés dans mon esprit et gravés dans ma mémoire; soyez sans cesse sur ma langue; soyez les dernières paroles que prononceront mes lèvres mourantes!

 

Sur les petits grains de la Cinquième dizaine

 

Jésus, doux et humble de cœur, ayez pitié de nous! Gloire au Père…

 

Prière finale

 

O saint nom de Jésus! étoile favorable de ma vie et de ma mort, je marcherai désormais sous vos auspices. Si je veille, Jésus sera toujours devant mes yeux; si je repose, je n’aurai point d’autre idée pendant mon sommeil que la pensée de Jésus; si je marche, ce sera dans la compagnie de Jésus; si je suis assis, Jésus sera à mes côtés; si j’étudie, Jésus sera mon Maître; si j’écris, Jésus conduira ma main; si je prie, Il formera et animera mes prières; si je suis fatigué, Jésus sera mon soulagement et mon repos; si je meurs, je mourrai dans le Cœur de Jésus, qui est mon Asile. O Bon Jésus, Doux Jésus, Miséricordieux Jésus, soyez-moi Jésus, maintenant et à l’heure de ma mort! Ainsi soit-il.

Publié dans Non classé

Chapelet en l’honneur du Précieux Sang

Chapelet en l’honneur du Précieux Sang

Chapelet en l'honneur du Précieux Sang de jesus

O Dieu, viens à monde aide,

Seigneur, viens vite à mon secours.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

au Dieu qui était et qui vient, pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Introduction

 

Sang précieux versé pour moi par tant d’amour et de souffrance, Sang divin, je veux mettre en toi  mon amour et mon espérance. Mon Dieu, pour prix de vos douleurs, Prenez tout mon sang comme offrande, faites que mon cœur répande à vos pieds un fleuve de pleurs. Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse.

4

Premier Mystère

Jésus a versé son sang dans la circoncision

 

« Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception ». (Luc 2: 21)

 

D’un Dieu vengeur et tout-puissant

Un enfant Dieu suspend le glaive:

L’offrande de son premier sang

Aux cieux comme un parfum s’élève.

Au ciel près d’un juge en courroux,

Le sang d’Abel criait vengeance,

Le sien prend la voix de l’enfance

Afin de mieux prier pour nous.

 

Huit jours après sa naissance, notre divin Rédempteur répandit pour nous les prémices de son précieux sang. Ce fut alors que pour se conformer à la loi de Moïse, il se soumit à la circoncision. Rappelez-vous, chrétien, que Jésus a voulu ainsi satisfaire à la divine justice pour tous vos dérèglements; efforcez-vous d’en éprouver une vive douleur, et promettez au Seigneur d’être désormais, avec le secours de sa puissante grâce, plus chaste de corps et d’esprit.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse.

 

Deuxième Mystère

Jésus a sué le sang dans le jardin des Oliviers

 

« Jésus sortit et se rendit comme d’habitude au mont des Oliviers, et les disciples le suivirent. Arrivé sur place, il leur dit: « Priez pour ne pas tomber au pouvoir de la tentation. » Et lui s’éloigna d’eux à peu près à la distance d’un jet de pierre; s’étant mis à genoux, il priait, disant: « Père, si tu veux écarter de moi cette coupe… Pourtant, que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui se réalise! » Alors lui apparut du ciel un ange qui le fortifiait. Pris d’angoisse, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des caillots de sang qui tombaient à terre. Quand, après cette prière, il se releva et vint vers les disciples, il les trouva endormis de tristesse. Il leur dit: « Quoi! Vous dormez! Levez-vous et priez afin de ne pas tomber au pouvoir de la tentation! ». (Luc 22-39, 46)

 

O qu’il est triste et languissant

ce Maître des cieux et du monde:

je vois son front mêler du sang

Avec la sueur qui l’inonde…

Ce sang est ton accusateur,

homme ingrat… c’est là ton ouvrage;

qu’au moins cette cruelle image

attendrisse et brise ton cœur!

 

Jésus, à la vue des ingratitudes dont les hommes allaient payer ses bienfaits, versa son sang en si grande abondance dans le jardin des olives, que la terre en fut tout arrosée. Oh! chrétien, excitez-vous donc au repentir d’avoir si mal répondu aux ineffables miséricordes du Seigneur; et formez aujourd’hui une résolution sincère de faire un bon usage des grâces célestes et des saintes inspirations.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse.

 

Troisième Mystère

Jésus à répandu son sang dans la flagellation

 

« Pilate, voulant contenter la foule, relâcha Barabbas, puis il livra Jésus, après l’avoir fait flageller, pour qu’il soit crucifié ». (Marc 15-15)

 

Sur toi les verges les bourreaux

déchaînent un sanglant orage,

pauvre agneau!

Ta chair en lambeaux
ne saurait assouvir leur rage…

Que de sang!… Pourtant tes douleurs

ne sauraient trouver une plainte;

et la haine en nous mal éteinte

ose encore parler dans nos cœurs!…

 

Pendant sa cruelle flagellation, Jésus répandit son sang pour nous. Sa peau était déchirée, sa chair toute meurtrie, ce sang précieux coulait à flots de toutes les parties de son corps. Alors il l’offrait au Père éternel, en expiation de vos impatiences et de votre mollesse. Comment donc ne pas mettre un frein à votre colère et à votre amour propre? Ah! soyez à l’avenir plus patient dans les tribulations, apprenez à vous mépriser vous-même, et à recevoir avec humilité les outrages qu’on vous fait.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse. 

 

Quatrième Mystère

Jésus a versé son sang dans le couronnement d’épines

 

Les soldats du gouverneur, emmenant Jésus dans le prétoire, rassemblèrent autour de lui toute la cohorte. Ils le dévêtirent et lui mirent un manteau écarlate; avec des épines, ils tressèrent une couronne qu’ils lui mirent sur la tête, ainsi qu’un roseau dans la main droite; s’agenouillant devant lui, ils se moquèrent de lui en disant: « Salut, roi des Juifs! » Ils crachèrent sur lui, et, prenant le roseau, ils le frappaient à la tête. Après s’être moqués de lui ils lui enlevèrent le manteau et lui remirent ses vêtements. Puis ils l’emmenèrent pour le crucifier. Matthieu 27-27, 31).

 

Epines, ô sanglant bandeau

qui d’un Dieu couronne la tête,

offert par la main d’un bourreau!

Fleurons à la poignante arête,

Humide encore du divin sang

où votre dard cruel se trempe,

venez aussi toucher ma tempe

et briser l’orgueil impuissant.

 

Le sang coula de la tête sacrée de Jésus quand il fut couronné d’épines, pour expier votre orgueil, et vos coupables pensées. Et vous continuerez encore à vous repaître d’orgueil, et à entretenir dans votre esprit des idées perverses, des images déshonnêtes? Ah! plutôt ayez toujours présent à la pensée votre néant, votre misère, votre faiblesse, et résistez avec courage aux iniques suggestions du démon.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse.

 

Cinquième Mystère

Jésus a répandu son sang en montant au Calvaire

 

Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène qui venait de la campagne, et ils le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus. Il était suivi d’une grande multitude du peuple, entre autres de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles et leur dit: « Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants. Car voici venir des jours où l’on dira: Heureuses les femmes stériles et celles qui n’ont pas enfanté ni allaité. Alors on se mettra à dire aux montagnes: Tombez sur nous, et aux collines: Cachez-nous. (Luc 23, 26, 30)

 

Sous sa croix il marche à pas lent,

et chacun des pas qu’il doit faire

va marquer d’un sillon sanglant

les cruels sentiers du Calvaire.

Ce sang! il t’accuse à grands cris,

toi par qui le scandale arrive:

rends-moi, dit cette voix plaintive,

rends-moi les cœurs que tu m’as pris.

 

Que de sang ne répandit pas notre aimable Sauveur sur le chemin du calvaire? Succombant sous le fardeau de sa croix, il en arrosa les rues de Jérusalem, et tous les lieux par où il lui fallut passer. Voilà, chrétien, ce qu’il a souffert en satisfaction de ces scandales, et de ces mauvais exemples qui devaient entraîner tant d’âmes dans la voie de la perdition. Qui sait si vous n’êtes pas du nombre de ces malheureux? Qui sait combien d’âmes auront été précipitées dans l’enfer par suite de vos mauvais exemples? Et vous ne pensez y mettre aucun terme? Ah! du moins à l’avenir contribuez au salut de vos frères, par vos salutaires avis, par votre vie édifiante, et par l’exemple de bonnes et de saintes œuvres.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse.

 

 

Sixième Mystère

Jésus a répandu son sang dans le crucifiement

 

Arrivés au lieu dit « le Crâne », ils l’y crucifièrent ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, et l’autre à gauche. Jésus disait: « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Et, pour partager ses vêtements, ils tirèrent au sort. Le peuple restait là à regarder; les chefs, eux, ricanaient; ils disaient: « Il en a sauvé d’autres. Qu’il se sauve lui-même s’il est le Messie de Dieu, l’Elu! » Les soldats aussi se moquèrent de lui: s’approchant pour lui présenter du vinaigre, ils dirent:  « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même. » Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui: « C’est le roi des Juifs. » L’un des malfaiteurs crucifiés l’insultait: « N’es-tu pas le Messie? Sauve-toi toi-même et nous aussi! » Mais l’autre le reprit en disant: « Tu n’as même pas la crainte de Dieu, toi qui subis la même peine! Pour nous, c’est juste: nous recevons ce que nos actes ont mérité; mais lui n’a rien fait de mal. » Et il disait: « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras comme roi. »Jésus lui répondit: « En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. » (Luc 23-33, 43)

 

De son Dieu la terre est en deuil,

Et la mort loin d’être assouvie

ose encore dans son orgueil

au combat défier la vie.

Mais le sang fécond de l’Agneau

saura bien lui ravir sa proie;

elle est debout, et dans sa joie,

brise les pierres du tombeau!

 

Ce fut surtout pendant son crucifiement, que Jésus répandit en abondance son sang précieux. Déjà ses veines étaient brisées, déjà ses artères étaient rompues, déjà ce baume salutaire de vie éternelle jaillissait comme un torrent de son divin corps, pour effacer les crimes et les iniquités du monde. Qui voudra désormais continuer à pécher, et à renouveler ainsi la douloureuse passion du Fils de Dieu? O pleurez amèrement toutes vos fautes, venez les détester aux pieds du ministre sacré, commencez à présent même à vivre en chrétien, en vous rappelant que voire salut a coûté à Jésus tout son sang.

 

Cinq Notre Père et un Gloire au Père.

 

Doux Jésus, ma seule tendresse, Ton sang verse en mon cœur une divine ivresse.

 

Septième Mystère

Jésus a versé du sang et de l’eau dans la blessure de la lance

 

Près de la croix de Jésus se tenaient debout sa mère, la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas et Marie de Magdala. Voyant ainsi sa mère et près d’elle le disciple qu’il aimait, Jésus dit à sa mère: « Femme, voici ton fils. » Il dit ensuite au disciple: « Voici ta mère. » Et depuis cette heure-là, le disciple la prit chez lui. Après quoi, sachant que dès lors tout était achevé, pour que l’Ecriture soit accomplie jusqu’au bout, Jésus dit: « J’ai soif »; il y avait là une cruche remplie de vinaigre, on fixa une éponge imbibée de ce vinaigre au bout d’une branche d’hysope et on l’approcha de sa bouche. Dès qu’il eut pris le vinaigre, Jésus dit: « Tout est achevé » et, inclinant la tête, il remit l’esprit. Cependant, comme c’était le jour de la Préparation, les Juifs, de crainte que les corps ne restent en croix durant le sabbat-ce sabbat était un jour particulièrement solennel, demandèrent à Pilate de leur faire briser les jambes et de les faire enlever. Les soldats vinrent donc, ils brisèrent les jambes du premier, puis du second de ceux qui avaient été crucifiés avec lui. Arrivés à Jésus, ils constatèrent qu’il était déjà mort et ils ne lui brisèrent pas les jambes. Mais un des soldats, d’un coup de lance, le frappa au côté, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau. Celui qui a vu a rendu témoignage, et son témoignage est conforme à la vérité, et d’ailleurs celui-là sait qu’il dit ce qui est vrai afin que vous aussi vous croyiez. En effet, tout cela est arrivé pour que s’accomplisse l’Ecriture: Pas un de ses os ne sera brisé; il y a aussi un autre passage de l’Ecriture qui dit: Ils verront celui qu’ils ont transpercé.
(Jean 19: 25, 37)

 

Mère d’amour et de bonté,

par ce pur sang qu’un fer de lance

a fait jaillir du saint côté d’un Dieu

qui vous doit la naissance,

lancez vers moi des dards de feu,

des étincelles dont la flamme

réveillent enfin dans mon âme

l’amour que je dois à mon Dieu!

 

Après la mort de Jésus son sang coula encore. Son côté fut entr’ouvert par la lance, et son cœur en fut percé. Il en sortit aussitôt du sang et de l’eau, pour nous montrer que Jésus avait répandu jusqu’à la dernière goutte de son divin sang pour notre rédemption. O bonté infinie de mon Sauveur! qui pourra ne pas vous aimer? Quel cœur ne se sentira pas embrasé d’amour pour vous, après que vous avez tant fait pour nous racheter ? Mais puisque les expressions me manquent, j’invite tous les anges et tous les saints du paradis, j’invite Marie notre Mère à bénir, à louer, à glorifier votre précieux sang. Oui, vive le sang de Jésus, maintenant, toujours, et dans tous les siècles des siècles! Ainsi soit-il.

 

Trois Notre Père et un Gloire au Père

 

(Pour indiquer les trois heures que Jésus a passées sur la croix, et pour achever les trente-trois Pater en mémoire des trente-trois années de sa vie terrestre.)

 

Vous nous avez rachetés, Seigneur par votre Sang,

Et vous avez fait de nous le royaume de Dieu.

 

Prions

 

Dieu éternel et tout-puissant qui avez constitué votre fils unique, Rédempteur du monde, et avez voulu être apaisé par son sang, faîtes, nous vous en prions, que, vénérant le prix de notre salut et étant par lui protégés sur la terre contre les maux de cette vie, nous recueillions la récompense éternelle dans le Ciel. Par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi-soit-il.

 

Prière Finale

 

O sang précieux, source d’éternelle vie, prix et rançon de tout l’univers, qui désaltérez et purifiez nos âmes, qui plaidez incessamment la cause des hommes auprès du trône de la suprême miséricorde; je vous adore profondément; je voudrais, autant que cela dépend de moi, réparer les injures et les outrages que vous recevez des hommes, et surtout de ceux qui ont l’audace de vous blasphémer.

Qui pourrait ne pas bénir ce sang dont la valeur est infinie? Qui ne se sentira pas enflamme d’amour pour Jésus qui l’a versé? Que deviendrais-je si je n’avais pas été racheté par ce sang divin?

Qu’est-ce qui l’a fait couler jusqu’à la dernière goutte des veines de mon Sauveur? N’est-ce pas l’amour? O amour immense qui nous a donné ce baume salutaire! O baume inestimable, jailli de la source d’un amour infini, faites que tous les cœurs, que toutes les langues puissent vous adorer, vous louer et vous rendre grâces, maintenant et pendant toute l’éternité. Ainsi soit-il.

Publié dans Non classé

Chapelet avec le Saint Curé d’Ars

Chapelet avec le Saint Curé d’Ars

saint curé d'ars

Mystères joyeux

 

1er mystère joyeux : l’Annonciation

 

Fruit du mystère : l’humilité

Marie répondit à l’Ange : « Voici la servante du Seigneur » (Lc 1,38). « Nous ne sommes aux yeux de Dieu que ce que nous sommes : ni plus, ni moins. Nous ne devons nous occuper qu’à lui être agréables. Tout notre mérite est de coopérer à la grâce. » Seigneur, par Marie, éveille dans le cœur des jeunes le désir de te suivre avec confiance sur le chemin du sacerdoce, du mariage ou de la vie consacrée.

 

2ème mystère joyeux : la Visitation


Fruit du mystère : l’amour du prochain

Élisabeth s’écria : « Bienheureuse celle qui a cru ! » (Lc 1,45). « Un bon chrétien qui aime Dieu et le prochain, voyez comme il est heureux ! Quelle paix dans son âme ! Que ceux qui aiment le bon Dieu sont heureux et aussi ceux qui sont autour d’eux. » Seigneur, par Marie, suscite au cœur du monde des personnes rayonnantes de charité.

 

3ème mystère joyeux : la Nativité

Fruit du mystère : la pauvreté

L’Ange du Seigneur dit aux bergers : « Vous trouverez un nouveau-né couché dans une crèche » (Lc 2,12).
« Plus on se rend pauvre pour l’amour de Dieu, plus on est riche en réalité… Les pauvres et les amis des pauvres sont les amis de Dieu. » Seigneur, par Marie, apprends-nous à accueillir les pauvres et à les servir avec joie.

 

4ème mystère joyeux : la Présentation de Jésus au Temple

 

Fruit du mystère : l’obéissance et la pureté

« Syméon reçut l’Enfant Jésus dans ses bras et bénit Dieu » (Lc 2,28). « Mes frères, ne sommes-nous pas bien plus heureux que Syméon ? Nous pouvons garder Jésus toujours, si nous voulons. Il ne vient pas seulement dans nos bras, mais dans notre cœur. » Seigneur, par Marie, ouvre les enfants à une obéissance filiale et pleine d’amour envers leurs parents.

 

5ème mystère joyeux : le Recouvrement de Jésus au Temple

 

Fruit du mystère : la recherche de Dieu en toutes choses

Jésus répondit à ses parents : « Ne saviez-vous pas que je dois être chez mon Père ? » (Lc 2,49). « Si nous voulons témoigner au bon Dieu que nous l’aimons, il faut accomplir sa sainte volonté. Le moyen le plus sûr de connaître la volonté de Dieu, c’est de prier notre bonne Mère. » Seigneur, par Marie, aide tous ceux qui ont à prendre des décisions importantes à mettre Dieu à la première place.

Mystères lumineux

 

1er mystère lumineux : le Baptême au Jourdain

Fruit du mystère : raviver en nous la grâce de notre baptême

Une voix venue des cieux disait : « Voici mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis tout mon amour » (Mt 3,17).
« Un chrétien créé à l’image de Dieu, un chrétien racheté par le sang d’un Dieu. Un chrétien, l’enfant de Dieu, le frère d’un Dieu, l’héritier d’un Dieu. » Seigneur, par Marie, affermis la foi de tous les catéchumènes.

 

2ème mystère lumineux : les Noces de Cana

 

Fruit du mystère : l’amour de l’Église

Marie dit aux servants : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le » (Jn 2,5). « Tout ce que le Fils demande au Père lui est accordé. Tout ce que la Mère demande au Fils lui est pareillement accordé… Ce qui doit nous engager à nous adresser à elle avec une grande confiance, c’est qu’elle est toujours attentive. » Seigneur, par Marie, fais grandir en nos cœurs l’amour et la confiance en l’Église, notre Mère.

 

3ème mystère lumineux : l’Annonce du Royaume

Fruit du mystère : la conversion

Jésus dit : « Le Royaume de Dieu est tout proche : convertissez vous et croyez à l’Évangile » (Mc 1,15). « Notre-Seigneur qui est la vérité même, ne fait pas moins de cas de sa Parole que de son Corps… Il est tout à fait impossible d’aimer Dieu et de lui plaire sans être nourri de cette Parole divine. » Seigneur, par Marie, sanctifie les prêtres dans leur sacerdoce, afin qu’ils soient de véritables icônes de ton Fils.

 

4ème mystère lumineux : la Transfiguration

Fruit du mystère : la grâce d’une vie intérieure

« Le visage de Jésus resplendit comme le soleil et ses vêtements devinrent éblouissants comme la lumière » (Mt 17,2). « Comme les disciples sur le Thabor ne virent plus que Jésus seul, les âmes intérieures, sur le Thabor de leur cœur, ne voient que Notre-Seigneur. Ce sont deux amis qui ne se lassent jamais l’un de l’autre. » Seigneur, par Marie, aide les chrétiens à tenir au cœur du monde par une vie de prière toujours plus profonde.

 

5ème mystère lumineux : l’institution de l’Eucharistie

Fruit du mystère : la foi en la présence réelle

Jésus dit : « Prenez, mangez, ceci est mon corps » (Mt 26,26). « Toutes les bonnes œuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la messe, parce qu’elles sont les œuvres des hommes et la sainte messe est l’œuvre de Dieu. » Seigneur, par Marie, fais que l’Eucharistie soit la source et le sommet de notre vie.

 

Mystères douloureux

agonie

1er mystère douloureux : l’Agonie de Jésus à Gethsémani

 

Fruit du mystère : la contrition de nos péchés

Jésus disait : « Père, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne » (Lc 22,42). « Un chrétien doit être toujours prêt au combat. C’est dans le combat que nous prouvons à Dieu notre amour et dans l’acceptation des peines qu’il nous envoie. » Seigneur, par Marie, soutiens ceux qui ont à mener un combat pour la foi.

 

2ème mystère douloureux : Jésus est flagellé

Fruit du mystère : la maîtrise des sens

« Les hommes qui gardaient Jésus le bafouaient et le battaient » (Lc 22,63). « Le bon Dieu ne demande pas de nous le martyre du corps, il nous demande seulement le martyre du cœur et de la volonté. » Seigneur, par Marie, aide-nous à garder un cœur pur au milieu de ce monde.

 

3ème mystère douloureux : Jésus est couronné d’épines

Fruit du mystère : la guérison de notre orgueil

Jésus répondit à Pilate : « Mon Royaume n’est pas de ce monde » (Jn 18,36). «Ceux qui nous humilient sont nos amis, et non ceux qui nous louent… » Seigneur, par Marie, fais régner dans nos cœurs l’humilité et la paix du Christ.

 

4ème mystère douloureux : Jésus porte sa Croix

Fruit du mystère : la patience dans les épreuves

« Jésus sortit de la ville, portant lui-même sa Croix » (Jn 19,17). « Notre Seigneur est notre modèle :  prenons notre croix et suivons-le. Si vous craignez que le courage vous manque, portez vos regards sur la croix où Jésus-Christ est mort, et vous verrez que le courage ne vous manquera pas. » Seigneur, par Marie, aide les personnes éprouvées à s’unir à toi dans leurs souffrances.

 

5ème mystère douloureux : Jésus meurt sur la Croix

Fruit du mystère : la soif du salut des âmes

Jésus s’écria : « Père, en tes mains, je remets mon esprit » (Lc 23,46). « Ô amour immense d’un Dieu pour sa créature ! Il nous attend les bras ouverts, il nous ouvre la plaie de son divin Cœur. » Seigneur, par Marie, fais grandir dans le cœur des missionnaires le désir de te faire connaître partout dans le monde.

 

Mystères glorieux

r_surrection

1er mystère glorieux : la Résurrection du Seigneur

Fruit du mystère : la foi

Jésus répondit à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie » (Jn 11,25). « La foi peut tout. Mon Dieu, donnez-nous la foi et nous vous aimerons de tout cœur. » Seigneur, par Marie, guide le Saint Père afin qu’il annonce sans relâche que tu es l’unique Sauveur qui nous conduit vers le Père.

 

2ème mystère glorieux : l’Ascension du Seigneur

Fruit du mystère : le désir du ciel

« Comme Jésus bénissait ses disciples, il fut emporté au ciel » (Lc 24,51). « Voyez, mes enfants, il faut réfléchir que nous avons une âme à sauver et une éternité qui nous attend. » Seigneur, par Marie, répands ta grâce en nos cœurs afin que l’espérance de la vie éternelle nous habite chaque jour.

 

3ème mystère glorieux : la Pentecôte

 

Fruit du mystère : la venue du Saint-Esprit en nos cœurs

Jésus dit aux disciples : « Recevez l’Esprit-Saint » (Jn 20,22). « Le Saint-Esprit est comme un jardinier qui travaille notre âme… Nous n’avons qu’à dire ”oui” et à nous laisser conduire. » Seigneur, par Marie, aide les chrétiens à accueillir pleinement l’Esprit-Saint pour œuvrer à l’unité de l’Église.

 

4ème mystère glorieux : l’Assomption de la Vierge Marie

 

Fruit du mystère : la grâce d’une bonne mort

Jésus pria : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi » (Jn 17,24). « Au ciel, notre cœur sera tellement perdu, noyé dans le bonheur d’aimer Dieu, que nous ne nous occuperons ni de nous, ni des autres, mais de Dieu seul. » Seigneur, par Marie, ouvre les portes de ton Royaume à tous nos frères défunts.

 

5ème mystère glorieux : le Couronnement de la Vierge Marie 

Fruit du mystère : une plus grande dévotion à Marie

« Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête » (Ap 12,1). « Le cœur de cette bonne Mère n’est qu’amour et miséricorde ; elle ne désire que de nous voir heureux. Il suffit seulement de se tourner vers elle pour être exaucé… » Seigneur, par Marie, nous te présentons toutes nos intentions particulières. En ta bonté, daigne les exaucer.

 

Texte extrait du site www.arsnet.org

Publié dans Non classé

Chapelet pour la Vie

Chapelet pour la Vie

 

« Au commencement était le verbe et le verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Tout a été fait par lui et sans lui rien n’a été fait de ce qui existe. »

Symbole des apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout puissant, Créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ, son fils unique, notre seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Église Catholique, à la communion des Saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à lavie éternelle. Ainsi soit-il.

 

Chaque méditation du mystère et de son fruit est suivie par : Le « Pater Noster », dix « Je vous salue Marie », le « Gloria Patri », et la « prière de l’Ange à Fatima »: Oh, mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

 

Mystères Joyeux

Num_riser0032__5_

L’Annonciation

fruit du mystère : la Foi

 

Prions Notre-Dame, qui toute jeune, humble et discrète, a dit « oui » avec Foi, à l’ange Gabriel. Demandons-lui d’aider toutes les femmes qui attendent un enfant, comme elle, très jeunes. Que ces jeunes femmes croient en la Vie, œuvre de Dieu et disent aussi « oui ».

 

 

 

La Visitation

fruit du mystère : l’Espérance

 

Prions Notre-Dame, qui a visité sa cousine Élisabeth pour l’aider dans sa maternité tardive, alors… qu’elle portait elle même Jésus en son sein. Demandons-lui de visiter aussi, avec Jésus, toutes les futures mamans, et particulièrement les plus âgées, comme Ste Élisabeth, pour que la vertu d’espérance les plonge dans la joie de l’attente et calme leurs craintes. Espérance du Messie au temps de Marie. Espérance d’un nouveau frère, ou sœur, en Jésus Christ, de nos jours.

 

Num_riser0034__4_

 

La Nativité

fruit du mystère : la Charité

 

Prions Notre-Dame, qui a enfanté dans une situation de véritable inconfort (que l’on appellerait aujourd’hui « de détresse ») pour que la Charité, l’Amour de Dieu, puisse venir sauver notre humanité pécheresse. Demandons-lui d’intercéder pour toutes celles qui, en raison de difficultés matérielles ou morales, sont tentées de refuser laVie à l’enfant qu’elles portent en elles. Qu’elles fassent la charité de la Vie à l’âme que Dieu a mise en elles.

 

 

 

La Présentation de Jésus au Temple

fruit du mystère : l’obéissance

 

Prions Notre-Dame, qui a présenté au Temple son divin Fils, par obéissance à la loi de Dieu, alors que, mère de Dieu, elle aurait pu s’en croire dispensée… Dès sa naissance, son fils est un signe en butte à la contradiction. Demandons-lui d’aider tous ceux qui se heurtent à la contradiction par fidélité à la loi de Dieu et notamment en ce qui concerne le respect de la vie humaine, œuvre de Dieu.

 

 

 

Le recouvrement de Jésus

fruit du mystère : Dieu premier servi

 

Prions Notre-Dame, qui a souffert de la perte de son Fils. Demandons-lui d’être à l’imitation de Jésus Christ, notamment dans notre défense du caractère Sacré de lavie humaine, de la conception à la mort naturelle.

 

Mystères Douloureux

Num_riser0037__3_

L’Agonie de Notre Seigneur

fruit du mystère : la Foi

 

Contemplons Notre Seigneur au Jardin des Oliviers, transpirant du sang et voyant, seul, sans l’aide priante de Ses disciples, l’immensité de nos fautes à racheter et… la souffrance infinie qu’il s’apprête à souffrir et à accepter dans la Foi en son rôle de Sauveur de l’humanité, œuvre de Dieu. Demandons-lui pardon pour nos abandons, nos lâchetés, dans l’Union à Sa Croix, sans oublier toutes nos offenses, et notamment à la Création de Son Père. Demandons au Saint-Esprit d’affermir notre Foi jusqu’au martyre s’il le faut, à commencer par la fidélité dans le témoignage pourle respect du décalogue.

 

Num_riser0038__4_

 

La Flagellation de Notre Seigneur

fruit du mystère : la mortification de notre chair

 

Contemplons Jésus souffrant dans sa chair pour réparer tous les péchés de notre propre chair, par nos cinq sens (jusqu’à tuer, par égoïsme !) Demandons-lui pardonpour l’idolâtrie de notre corps. Demandons au Saint-Esprit la force de faire pénitence.

 

Num_riser0039__4_

 

Le Couronnement d’épines

fruit du mystère : la mortification de notre esprit

 

Contemplons Notre Seigneur subir la dérision et la souffrance charnelle en sa tête divine : le Christ Roi… Demandons-lui pardon pour nos manquements à nos devoirs envers ses Droits sur l’humanité, notamment en tolérant des lois criminelles qui offensent Sa Royauté. Demandons au Saint-Esprit la sagesse dans l’action pourrétablir les Droits de Dieu sur nos sociétés, permettant, sans héroïsme permanent, de vivre chrétiennement et de chrétiennement mourir.

 

Num_riser0040__4_

 

Le portement de la Croix

fruit du mystère : l’union à la Croix

 

Contemplons Notre Seigneur aidé par Simon de Cyrène, dans son Chemin de Croix, son chemin portant avec la Croix, tous nos péchés et notamment tous les Crimes contre l’humanité, œuvre de Dieu. Demandons-lui pardon pour nos refus de la souffrance, de la maladie, en Union avec Sa Croix pour le Salut des âmes. Demandons au Saint-Esprit l’Amour de notre prochain, même criminel, pour être à l’imitation de Jésus.

 

Num_riser0041__4_

 

La mort de Notre Seigneur

fruit du mystère : le renoncement au monde

 

Contemplons Jésus sur la croix, donnant jusqu’à sa dernière goutte de sang quand le soldat lui perce le Cœur de sa lance ! Demandons-lui pardon pour nos manques d’empressement à répondre à Son Amour pour nous, et dont il témoigne encore en venant à Paray le Monial et à Loublande. Demandons au Saint-Esprit la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus; qui nous permettra, nous aussi, de « mourir aux choses du monde » pour mieux Le connaître, L’aimer et Le servir.

 

Mystères Glorieux

Num_riser0042__3_

La Résurrection de Notre Seigneur

fruit du mystère : la Foi

 

Admirons Notre Seigneur dans Sa Gloire de ressuscité. C’est notre Foi. Credo ! Oui, mon Dieu : je crois. Je sais qu’étant à Votre Image, nous ressusciterons pour le Jugement dernier. Je sais que Votre Amour nous appelle tous vers vous. Je sais que certains vous négligent, d’autres vous refusent, d’autres vous persécutent jusque dans Vos frères ici-bas, de la conception à la mort ! Prions pour leur conversion finale et le salut de leur âme et de… leur corps.

 

 

 

L’Ascension de Notre Seigneur

fruit du mystère : l’Espérance du Ciel

 

Admirons Notre Seigneur rejoignant ce lieu, le Paradis, avec son corps. Espérons être à la « droite du Père », lors du Jugement dernier. Espérons le Ciel. Prions et agissons pour le gagner !

 

Num_riser0044__4_

 

La Descente du Saint-Esprit

fruit du mystère : la Charité

 

Admirons la Sainte Trinité qui, dans Sa Sagesse, après avoir incarné Son Amourpour nous, dans le Christ, afin que nous puissions être « à son imitation » pour gagner le Ciel, nous envoie le Saint-Esprit, pour nous fortifier de Ses dons dans cette « marche quotidienne » vers le Ciel. Prions pour mieux ouvrir notre âme à cet Amour divin et lui retourner toute notre charité possible, par l’Amour de nos frères, de la conception à la mort naturelle.

 

Num_riser0045__4_

 

L’Assomption de Notre-Dame

fruit du mystère : la grâce d’une Bonne Mort

 

Admirons Notre-Dame, co-rédemptrice du genre humain, s’endormir, et ne point mourir, puis rejoindre avec son corps toujours vierge, ce lieu, ce Paradis, dont elle redescend pour pleurer sur nos fautes, nous conseiller, nous entraîner vers Son divin Fils: « à Jésus par Marie… nous… et nos Nations. » Prions Notre-Dame de vivre en « esclaves de ses désirs », comme nous l’a formulé le Père de Montfort, poursaintement mourir… en ayant le temps de demander « pardon » ! Prions pour tous ceux qui sont responsables de morts où « l’âme est surprise » et n’a pas le temps du repentir… ou du baptême ! Ce peut être des avorteurs… mais ce peut être nous, au volant d’une voiture… Quelle responsabilité que de faire perdre son ciel à un enfant de Dieu !

 

Num_riser0046__4_

 

Le Couronnement de Notre Dame

fruit du mystère : aimer Marie d’un amour toujours plus grand

 

Admirons Notre-Dame, couronnée au Ciel, par Jésus ! N’est-ce pas l’Amour de Jésus qui s’exprime pour mieux témoigner de la co-rédemption de Marie, de sa co-royauté sur le genre humain ! Jésus, Marie ! Puissent leurs deux Saints Cœurs, unis dans cet amour du genre humain, recevoir, en retour, toujours plus d’amour, s’exprimant dans le respect de la Création. Que par l’intercession de Saint Joseph, époux de Marie, Père de Jésus, nos familles et nos sociétés aiment toujours plus Jésus par Marie et les couronnent dans leurs maisons et par leurs gouvernements.

 

Mystères Lumineux

Kreschenie_RublevBlagSoborMK

Le Baptême de Jésus au Jourdain

fruit du mystère :avoir l’humilité dans l’action pro-vie

 

Jésus, Bien Aimé Fils de Dieu, n’avait pas besoin du baptême de la conversion et de la pénitence comme les pêcheurs. Il l’a reçu dans la solidarité avec tous les pêcheurs (Lc 3, 21-22). Il s’est humilié dans sa Divinité pour être proche de chaque homme. Il demeure inconnu et Il entre dans les eaux du Jourdain pour faciliter la réconciliation avec Dieu. Il voulut montrer la Voie à ceux, qui, plongés dans le péché, haïssent l’image de Dieu dans l’homme… par l’assassinat des enfants qui sont encore dans le ventre de leur mère. Jésus, donnez-nous, à nous qui sommes pêcheurs, la grâce de la conversion et la lumière pour Vous reconnaître dans chaque homme, de la conception à la mort naturelle.

 

IMG_2859

 

Les Noces de Cana

fruit du mystère : avoir le don de Dieu

 

La joie des noces a été grande, parce que Jésus et Marie ont accompagné les nouveaux mariés. Ce n’est que le début de l’œuvre de Jésus, de même que les noces sont le début d’une nouvelle vie pour tous les couples. Prions pour, qu’aujourd’hui, beaucoup de jeunes veuillent inviter chez eux Jésus, qui vient dans les enfants dès leur conception. Marie, intercédez pour les jeunes, comme vous avez prié pour que se fasse le miracle de Cana.

 

3SApollinJesusOnMount

 

La prédication du Royaume de Dieu et l’appel à la conversion

fruit du mystère : avoir l’esprit missionnaire pro-vie

 

C’est un grand don d’avoir le Christ qui proclame la Miséricorde de Dieu, qui nous exhorte à cause de nos péchés, à commencer par ceux contre la Vie, œuvre de Dieu. Jésus s’est incarné pour venir à nous et aujourd’hui il envoie ses prophètes de la Miséricorde et de la Vérité. Jésus, envoyez votre Esprit, afin que partout, dans le monde contemporain, on puisse entendre la voix de Vos prophètes qui proclament le Plan d’Amour de Dieu pour chaque homme, pour chaque bébé. Donnez-nous des défenseurs assidus de la famille et de la vie, conçue, et des proclamateurs de la vérité face aux lois sur l’avortement.

 

15thGreekTransfig

 

La Transfiguration

fruit du mystère : avoir la présence de Dieu dans l’action pro-vie

 

Pour les Apôtres qui ont passé toutes leurs journées avec Jésus, la vraie connaissance n’a pas été facile. Elle ne l’est pas non plus pour les hommes et femmes d’aujourd’hui… qui ne vivent pas avec Jésus. La volonté de Dieu est voilée par l’activité quotidienne, dans le monde. “ Que Votre volonté soit faite ” disons nous, dans le Notre Père… mais la recherchons-nous ? Prions Dieu pour qu’Il donne à tous les humains, et particulièrement aux baptisés, la grâce de remarquer Sa présence. Qu’Il nous donne, par le Saint Esprit, le don de la prière. Qu’Il nous donne la lumière pour que nous remarquions la bonté et la joie qui nous inondent quand on garde les commandements de Dieu, comme le “tu ne tueras pas” ! Bonté et joie qui nous rendent proches de Jésus.

 

c_na

 

L’Etablissement de l’Eucharistie

fruit du mystère : avoir la Paix du Christ par le Corps du Christ

 

Jésus est dans l’Eucharistie. Sa présence peut être inconnue pour tous ceux quicherchent d’abord le plaisir, jusqu’à tuer dès la conception, et pour qui la réconciliation avec Jésus paraît inutile. Prions le Père, le Fils et le Saint Esprit, pourque nous reconnaissions Jésus dans l’Eucharistie, Lui, qui est la source de la vie et de l’amour. Prions pour que plus personne ne reçoive indignement l’Eucharistie, notamment à la suite des péchés contre la vie et contre l’amour.

 

Invocations finales : en Union avec le réseau de prière pro-vie du Sanctuaire St.

Joseph du St. Sauveur :

 

– St. Joseph du St. Sauveur, priez pour nous et pour nos prêtres,

– St. Joseph du St. Sauveur, priez pour la France,

– St. Joseph du St. Sauveur, délivrez-nous des lois sur l’avortement,

– St. Gardien du rédempteur, protégez-nous de toutes souillures, d’erreur et de corruption.

– Saints et Saintes de France, protégez notre Pays,

 

Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat (chanté trois fois, tous ensemble).

Salve Regina 

Publié dans Non classé

Chapelet des Cinq Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ

Chapelet des Cinq Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ

SAINTES PLAIES DE JESUS

Voici comment le réciter : 

    Sur les cinq série de cinq grains, en méditation des cinq plaies de Jésus Crucifié (pieds, mains, côté) 

Réciter cinq Gloire au Père

  Sur les trois grains séparés, réciter un Notre Père, un Je vous Salue Marie et un Gloire au Père

NB : On peut commencer et terminer le chapelet en faisant 5 fois le signe de croix, en souvenir des cinq plaies.

On peut aussi, sur chaque plaies symbolisée par une médaille réciter l’invocation du chapelet des saintes Plaies : « Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. »

Publié dans Non classé

Chapelet du Précieux Sang

Chapelet du Précieux Sang

Chapelet du Précieux Sang

Le Chapelet du Précieux Sang est composé de 33 grains, en mémoire des 33 années de la vie terrestre de Jésus. La prière du Notre-Père est ainsi récitée 33 fois en cet honneur. Durant ce chapelet on médite sur les 7 circonstances principales où par amour pour nous et pour notre salut, le Seigneur Jésus-Christ donna son sang. Les sept mystères médités sont dans l’ordre :

 

1.      La circoncision

2.      L’agonie à Gethsémani

3.      La flagellation

4.      Le couronnement d’épines

5.      La montée au Calvaire

6.      Le crucifiement

7.      Le coup de lance

 

Voici comment réciter ce chapelet:

     On commence par les 6 groupes de 5 grains. Chaque groupe permet de méditer sur un des six premiers mystères :

 

      On énonce le mystère que l’on médite, puis on récite 5 Notre Père sur les 5 grains, suivit de l’invocation :

« O Dieu, viens à mon aide. O Seigneur, dépêchez vous de m’aider ! »

On récite ensuite un Gloire au Père suivit de la prière suivante :

« Nous vous supplions, Seigneur, aidez Vos servants que Vous avez rachetés par Votre Précieux Sang »

 

     Ensuite, après les 6 groupes, on médite le septième et dernier mystère sur le groupe de 3 grains.

On énonce le mystère que l’on médite, puis on récite 3 Notre Père sur les 3 grains, suivit de l’invocation :

« O Dieu, viens à mon aide. O Seigneur, dépêchez vous de m’aider ! »

On récite ensuite un Gloire au Père suivit de la prière suivante :

« Nous vous supplions, Seigneur, aidez Vos servants que Vous avez rachetés par Votre Précieux Sang »

 

     On conclut le chapelet par la prière suivante :

« Père Eternel, je Vous offre le plus Précieux Sang de Jésus-Christ en réparation de mes péchés, pour les besoins de la sainte Eglise et pour le soulagement des âmes du purgatoire »

Publié dans Non classé

Chapelet du Calvaire

Chapelet du Calvaire

jesus-sur-la-croix

Le chapelet du Calvaire permet de méditer le dur trajet qui conduisit le Christ vers son lieu de supplice. Il se compose de 44 grains. Cinq séparés après la croix (ou six si il n’y a pas de médaille du Christ ressuscité) et ensuite regroupés trois par trois entre chaque médaille représentant une des stations du chemin de croix.

Chaque médaille et chaque triplet de grains permettent de méditer un épisode.

 

 

Voici comment on récite ce chapelet, surtout le vendredi Saint :

 

 

 On laisse de côté la croix, les cinq premiers grains et la médaille.

 

  Sur chaque médaille, on évoque la station du chemin de croix correspondant, et on la médite. Il y a 14 stations :

(Ci-dessous la version la plus répandue, voyez la page passion pour découvrir les stations de JPII)

 

1. Jésus est condamné à mort

2. Jésus est chargé de sa croix

3. Jésus tombe pour la première fois

4. Jésus rencontre sa Mère

5. Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

6. Véronique essuie le visage de Jésus

7. Jésus tombe pour la deuxième fois

8. Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

9. Jésus tombe pour la troisième fois

10. Jésus est dépouillé de ses vêtements

11. Jésus est mis en croix

12. Jésus meurt sur la croix

13. Jésus est détaché de la croix

14. Jésus est mis au tombeau

 Ensuite on récite l’invocation suivante :

 

« Nous vous adorons, O Christ, et nous vous bénissons, car par votre Sainte Croix, vous avez racheté le monde »

  Sur chaque triplet, réciter : 1 Notre Père, 1 Je vous salue Marie et 1 Gloire au Père.

 

 On revient à la fin des quatorze stations à la première médaille, l’attente de la résurrection.

 Les cinq grains permettent de méditer sur les cinq plaies infligées à notre Seigneur sur la croix.

On récite 1 Gloire au Père suivit de l’invocation

« Pardonne-nous, Seigneur, tu sauves par ta mort. Pardonne-nous, Seigneur. Pardonne-nous encore »

Ou

 

« Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. »

Publié dans Non classé