Icône Byzantine Vierge de Vie – Feuille d’Or – 22 cm

Icône Byzantine Vierge de Vie – Feuille d’Or – 22 cm

Icône Byzantine Vierge de Vie - Feuille d'Or - 22 cm

Cette icône de la Sainte Vierge de Vie est peinte à la main suivant la manière ancienne et traditionnelle de l’art Byzantin. Elle est trempé à l’oeuf, et feuille d’or sur bois ancien. C’est une oeuvre d’art de magnifique qualité. Cette icône mesure 22 X 16 cm. Livrée avec son certificat d’authenticité et de garantie.

 

 

 

cliquez ici: la boutique religieuse

Publié dans Non classé

Icônes religieuses Byzantines sur la Boutique des Chrétiens

Icônes religieuses Byzantines sur la Boutique des Chrétiens

icone-sainte-trinite_7921_1

Notre boutique religieuse vous propose sa sélection d’icônes religieuses. Icône Byzantine de la Vierge de Tendresse, icône de la Vierge de Vladimir, icône Marie Porte du Ciel, icône grecque, icône Sainte Trinité, icône du Christ Pantocrator… La Boutique des Chrétiens : vente d’icônes religieuses au meilleur prix !

Découvrez notre sélection en cliquant ici : Icônes Religieuses

 

Publié dans Non classé

L’image du Christ Miséricordieux

L’image du Christ Miséricordieux

carte-christ-misericordieux_379_1

 Le 22 février 1931, à Plock, Jésus apparut à soeur Faustine qui nota dans son journal : « Le soir, me trouvant dans ma cellule, je vis Jésus vêtu d’une robe blanche. Il levait la main pour bénir et l’autre main reposait sur son cœur. De sa tunique légèrement entrouverte sur la poitrine s’échappaient deux rayons lumineux, l’un blanc, l’autre rouge.[…] Jésus me dit alors : « Peins un tableau, représente-moi tel que tu me vois, avec l’inscription : « Jésus, j’ai confiance en toi ! » »Je désire que cette image soit vénérée d’abord dans votre chapelle et ensuite dans le monde entier »

 

Jésus donna le sens de cette image :

« Les rayons signifient le sang et l’eau qui ont jailli des profondeurs de ma miséricorde lorsque mon Coeur fut ouvert par la lance sur la croix. Les rayons blancs représentent l’eau qui purifie les âmes, les rouges symbolisent le sang qui est la vie des âmes…Heureux celui qui vivra à l’ombre de ces rayons. Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue »

 

NB : Pour plus de renseignements sur Sœur Faustine, lire son « Petit Journal ». (Apostolat de la Miséricorde Divine, 25 rue Surcouf, 75007 Paris.)

Publié dans Non classé

Icône de Notre Dame du Perpétuel Secours

Icône de Notre Dame du Perpétuel Secours

Icône de Notre Dame du Perpétuel Secours

De style byzantin, peinte sur bois et à fond d’or, l’image de Notre-Dame du Perpétuel Secours mesure environ 50 centimètres de haut. La Vierge y apparaît avec son divin Enfant ; sur leurs fronts brille une auréole d’or. Deux anges, l’un à droite et l’autre à gauche, présentent les instruments de la Passion à l’Enfant-Jésus effrayé, tandis que la Sainte Vierge regarde la scène pathétique avec une douleur calme et résignée.

Après avoir été longtemps vénérée en Crète, des habitants de cette île qui fuyaient une invasion turque à la fin du XIVe siècle, apportèrent l’image de Notre-Dame du Perpétuel-Secours à Rome. À l’invocation de Marie, sous le titre de Notre-Dame du Perpétuel-Secours, le navire qui transportait Sa sainte image fut sauvé d’une terrible tempête. Le 27 mars 1499, après avoir parcouru triomphalement les rues de la ville éternelle, précédé du clergé de Rome et suivi du peuple, le portrait de la Vierge du Perpétuel-Secours fut placé au-dessus du maître-autel de l’église St-Matthieu, près de Ste-Marie-Majeure.

Grâce aux soins des religieux augustins, la sainte image devint l’objet d’un culte très populaire que Dieu récompensa au cours de plusieurs siècles, par de nombreux miracles. Pendant les troubles de la Révolution de 1789-1793, les troupes françaises qui occupaient Rome détruisirent l’église St-Matthieu. Un des religieux qui desservaient ce sanctuaire eut le temps de soustraire secrètement la Madone miraculeuse. Il la cacha avec tant de soin, que pendant soixante ans, on se demanda ce qu’était devenue la célèbre peinture. Dieu permit qu’un concours de circonstances providentielles fît redécouvrir l’image vénérée.

En 1865, afin de rendre la pieuse représentation aux mêmes lieux où on l’avait priée jadis, Pie IX ordonna de la rapporter sur l’Esquilin, dans l’église St-Alphonse-de-Liguori bâtie dans l’enceinte où se trouvait autrefois l’église St-Matthieu. Le 26 avril 1866, les Rédemptoristes intronisèrent solennellement Notre-Dame du Perpétuel-Secours en leur chapelle. Depuis ce temps, grâce au zèle des fils de saint Alphonse et aux innombrables miracles obtenus dans leur pieux sanctuaire, la dévotion à Notre-Dame du Perpétuel-Secours a pris un essor extraordinaire.

Le 23 juin 1867, afin de reconnaître et de perpétuer le souvenir de ces précieuses faveurs, le vénérable Chapitre du Vatican couronna la sainte image avec grande pompe. En 1876, le pape Pie IX érigea une Archiconfrérie dans l’église St-Alphonse, sous le vocable de Notre-Dame du Perpétuel-Secours. Aujourd’hui, la Sainte Vierge est invoquée sous ce vocable dans la plupart des églises d’Occident.

Tirée de l’Abbé L. Jaud, édition 1950, p. 463-464 — F.E.C. Edition 1932, p. 483

 

Publié dans Non classé