« Je susciterai pour David un Germe juste » (Jr 23, 5-8)

 « Je susciterai pour David un Germe juste » (Jr 23, 5-8)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur –,
où je susciterai pour David un Germe juste :
il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence,
il exercera dans le pays le droit et la justice.
En ces jours-là, Juda sera sauvé,
et Israël habitera en sécurité.
Voici le nom qu’on lui donnera :
« Le-Seigneur-est-notre-justice. »
C’est pourquoi, voici venir des jours
– oracle du Seigneur –
où, pour prêter serment, on ne dira plus :
« Par le Seigneur vivant,
qui a fait monter du pays d’Égypte
les fils d’Israël »,
mais :
« Par le Seigneur vivant,
qui a fait monter du pays du nord
les gens de la maison d’Israël,
qui les a ramenés de tous les pays où il les avait chassés. »
Car ils demeureront sur leur sol.
– Parole du Seigneur.

Publié dans Non classé

Conflit de Jérémie avec un faux prophète (Jr 28, 1-17)

Conflit de Jérémie avec un faux prophète (Jr 28, 1-17)

Lecture du livre de Jérémie

La quatrième année du règne de Sédécias, roi de Juda, au cinquième mois, le prophète Ananie, fils d’Azzour, originaire de Gabaon, parla ainsi à Jérémie, dans le temple du Seigneur, en présence des prêtres et de tout le peuple :
« Parole du Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël : J’ai brisé le joug du roi de Babylone !
Dans deux ans, jour pour jour, je ferai revenir en ce lieu tout le mobilier du Temple que Nabucodonosor, roi de Babylone, a enlevé pour l’emporter à Babylone.
Je ramènerai ici Jékonias, fils de Joakim, roi de Juda, avec tous les déportés de Juda qui sont partis à Babylone, déclare le Seigneur, car je vais briser le joug du roi de Babylone ! »
Le prophète Jérémie répondit au prophète Ananie en présence des prêtres et de tout le peuple, qui se tenaient dans le temple du Seigneur.
Il lui dit : « Amen ! Dieu veuille agir ainsi et accomplir ta prophétie : qu’il fasse revenir de Babylone le mobilier du Temple et tous les déportés.
Cependant, écoute bien cette parole que je vais te faire entendre, à toi et à tout le peuple :
Les prophètes qui nous ont précédés, toi et moi, depuis bien longtemps, ont prophétisé contre de nombreux pays et de grands royaumes la guerre, le malheur et la peste.
Le prophète qui annonce la paix n’est reconnu comme prophète vraiment envoyé par le Seigneur, que si sa parole s’accomplit. »
Alors le prophète Ananie enleva le joug que le prophète Jérémie s’étais mis sur la nuque, et il le brisa.
Et Ananie déclara devant tout le peuple : « Parole du Seigneur : C’est ainsi que dans deux ans, jour pour jour, je briserai le joug de Nabucodonosor, roi de Babylone, pour en délivrer toutes les nations. » Alors le prophète Jérémie s’en alla.
La parole du Seigneur fut adressée à Jérémie après que le prophète Ananie eut brisé le joug qui était sur sa nuque.
« Va dire à Ananie : Ainsi parle le Seigneur : Tu as brisé un joug de bois, je le remplacerai par un joug de fer.
Car ainsi parle le Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël : C’est un joug de fer que je mets sur la nuque de toutes ces nations, pour les asservir à Nabucodonosor, roi de Babylone. Elles le serviront, et je lui ai remis jusqu’aux bêtes des champs. »
Le prophète Jérémie dit alors au prophète Ananie : « Écoute, Ananie : le Seigneur ne t’a pas envoyé, et toi, tu rassures ce peuple par un mensonge.
C’est pourquoi le Seigneur parle ainsi : Je te chasse de la surface de la terre ; tu mourras cette année, car ce que tu as prêché, c’est la révolte contre le Seigneur. »
Le prophète Ananie mourut cette même année, au septième mois.
Publié dans Non classé

Jérémie est condamné à mort pour outrage au Temple (Jr 26, 1-9a)

Jérémie est condamné à mort pour outrage au Temple (Jr 26, 1-9a)

prophète Jérémie

Lecture du livre de Jérémie

Au début du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole fut adressée à Jérémie de la part du Seigneur :
« Ainsi parle le Seigneur : Tiens-toi dans la cour du Temple. Aux gens de toutes les villes de Juda qui viennent se prosterner dans le Temple, tu diras toutes les paroles que je t’ai ordonné de leur dire ; n’en retranche pas un mot. Peut-être écouteront-ils, et se détourneront-ils chacun de sa route mauvaise ? Alors je renoncerai au malheur que je prépare contre eux pour châtier le mal qu’ils font.
Tu leur diras donc : Ainsi parle le Seigneur : Si vous ne m’écoutez pas, si vous ne suivez pas la Loi que je vous ai donnée, si vous n’écoutez pas les paroles de mes serviteurs les prophètes, que je vous envoie inlassablement, et que vous n’avez pas écoutés, je traiterai ce Temple comme celui de Silo, et ferai de cette ville un exemple de malédiction pour toutes les nations de la terre. »

Les prêtres, les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie prononcer ces paroles dans le temple du Seigneur.
Et quand Jérémie eut fini de dire à tout le peuple tout ce que le Seigneur lui avait ordonné de dire, les prêtres, les prophètes et tout le peuple se saisirent de lui en disant : « Tu vas mourir ! Pourquoi prophétises-tu, au nom du Seigneur, que ce Temple deviendra comme celui de Silo, que cette ville sera dévastée et vidée de ses habitants ? »

Publié dans Non classé

Condamnation du Temple souillé par le péché du peuple (Jr 7, 1-11)

Condamnation du Temple souillé par le péché du peuple (Jr 7, 1-11)

Lecture du livre de Jérémie

Parole du Seigneur adressée à Jérémie :
Tu iras te placer à l’entrée du temple du Seigneur, et tu proclameras ceci : « Écoutez la parole du Seigneur, vous tous, gens de Juda, qui entrez par ces portes pour adorer le Seigneur.
Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Suivez une bonne route, conduisez-vous bien, et je vous laisserai demeurer en ce lieu.
Ne vous fiez pas à des paroles trompeuses, comme celles-ci : ‘C’est ici le temple du Seigneur, le temple du Seigneur, le temple du Seigneur !’
Si vous suivez vraiment la bonne route, si vous vous conduisez bien, si vous pratiquez la justice entre vous, si vous n’opprimez pas l’immigré, l’orphelin ni la veuve, si, en ce lieu, vous ne condamnez pas à mort l’innocent, et si vous ne suivez pas des dieux étrangers, en provoquant votre perte, alors je vous laisserai demeurer dans ce lieu, sur la terre que j’ai donnée à vos pères depuis toujours et pour toujours.
Mais vous vous fiez à des paroles trompeuses, sans valeur : vous pourriez donc voler, tuer, commettre l’adultère, faire des faux serments, offrir de l’encens au dieu Baal, suivre des dieux étrangers que vous ne connaissez pas, et ensuite venir vous présenter devant moi, dans cette Maison qui porte mon Nom, en vous disant : ‘Nous sommes à l’abri’ ; et vous pourriez continuer toutes ces abominations !
Cette Maison qui porte mon Nom est-elle donc pour vous une caverne de bandits ? Quant à moi, c’est ainsi que je la vois. »
Parole du Seigneur.
Publié dans Non classé

Vocation du porte-parole de Dieu (Jr 1, 1.4-10)

Vocation du porte-parole de Dieu (Jr 1, 1.4-10)

Lecture du livre de Jérémie

 

Paroles de Jérémie, fils de Helkias, l’un des prêtres qui étaient à Anatoth, dans le territoire de Benjamin.
Le Seigneur m’adressa la parole et me dit :
« Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les peuples. »
Et je dis : « Oh ! Seigneur mon Dieu ! Vois donc : je ne sais pas parler, je ne suis qu’un enfant ! »
Le Seigneur reprit : « Ne dis pas : ‘Je ne suis qu’un enfant !’ Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai, tu diras tout ce que je t’ordonnerai.
Ne les crains pas, car je suis avec toi pour te délivrer, déclare le Seigneur. »
Puis le Seigneur étendit la main, il me toucha la bouche et me dit : « Ainsi, je mets dans ta bouche mes paroles !
Sache que je te donne aujourd’hui autorité sur les peuples et les royaumes, pour arracher et abattre, pour démolir et détruire, pour bâtir et planter. »
Publié dans Non classé

Le prophète menacé de mort par les siens (Jr 20, 10-13)

Le prophète menacé de mort par les siens (Jr 20, 10-13)

Lecture du livre de Jérémie

Moi, Jérémie, j’ai entendu les menaces de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer, l’homme qui voit partout la terreur ! » Mes amis eux-mêmes guettent mes faux pas et ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons notre revanche ! »
Mais le Seigneur est avec moi, comme un guerrier redoutable : mes persécuteurs s’écrouleront, impuissants. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable.

Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, montre-moi la revanche que tu prendras sur ces gens-là, car c’est à toi que j’ai confié ma cause.

Chantez le Seigneur, alléluia ! Il a délivré le pauvre du pouvoir des méchants.

Publié dans Non classé

Le peuple qui refuse d’écouter (Jr 7, 23-28)

Le peuple qui refuse d’écouter (Jr 7, 23-28)

Lecture du livre de Jérémie

Parole du Seigneur. Voici l’ordre que j’ai donné à vos pères: « Soyez attentifs à ma voix. Alors je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ; suivez jusqu’au bout la route que je vous prescris, et vous serez heureux. »
Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais conseils de leur cœur obstiné ; ils ont reculé au lieu d’avancer.
Depuis le jour où vos pères sont sortis d’Égypte jusqu’à aujourd’hui, j’ai envoyé vers vous tous mes serviteurs, les prophètes, je les ai envoyés inlassablement.
Mais vous ne m’avez pas écouté, vous n’avez pas prêté l’oreille, vous avez raidi votre cou, vous avez été pires que vos pères. »
Tu auras beau leur répéter ces paroles, ils ne t’écouteront pas davantage. Tu pourras les appeler, ils ne répondront pas.
Tu leur diras alors : « Voilà bien la nation qui n’a pas été attentive à la voix du Seigneur son Dieu, et ne s’est pas laissé former par lui ! La fidélité est morte ; on n’en parle plus. »
Publié dans Non classé

Dieu rendra à chacun selon les fruits qu’il porte (Jr 17, 5-10)

Dieu rendra à chacun selon les fruits qu’il porte(Jr 17, 5-10)

Lecture du livre de Jérémie

 

Parole du Seigneur : Maudit soit l’homme qui met sa confiance dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur.
Il sera comme un buisson sur une terre désolée, il ne verra pas venir le bonheur. Il aura pour demeure les lieux arides du désert, une terre salée et inhabitable.

Béni soit l’homme qui met sa confiance dans le Seigneur, dont le Seigneur est l’espoir.
Il sera comme un arbre planté au bord des eaux, qui étend ses racines vers le courant : il ne craint pas la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert ; il ne redoute pas une année de sécheresse, car elle ne l’empêche pas de porter du fruit.
Le cœur de l’homme est compliqué et malade ! Qui peut le connaître ?
Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon ses actes, selon les fruits qu’il porte.

Publié dans Non classé